Actions menées

Val Cenis

Savoie (73)

                  badge-drapeau-france

S’y rendre en mobilité douce

Informations générales

23 155 lits touristiques

2 126 habitants à l’année

1300 m à 2800 m 

89 rue du Mont-Cenis,
73 480 Val-Cenis

+33 (0)4 79 05 33 83

GOUVERNANCE & DESTINATION

Destination durable

La Communauté de Communes de Haute Maurienne Vanoise (CCHMV) dispose d’une stratégie en cinq axes dont un est consacré au développement durable. Cette stratégie a été co-construite avec l’ensemble des acteurs de la CCHMV dont la destination de Val Cenis. Le plan d’action associé à la stratégie est en cours de construction. 

Un comité de suivi du Flocon Vert se réunit régulièrement même si le fonctionnement de ce comité n’a pas encore été défini.

Le grand public s’implique progressivement dans la stratégie de durabilité de Val Cenis, notamment à travers les groupes de travail qui ont été constitués lors de l’atelier de restitution de l’analyse durable du territoire.

L’exploitant des remontées mécaniques est certifié ISO 9 001. Sa stratégie va se nourrir des principes de la Responsabilité Sociétale des Entreprises.

Diversification

La destination est en train de diversifier les activités qu’elle propose pour proposer une offre sur les ailes de saison (printemps et automne).

L’exploitant des remontées mécaniques est particulièrement mobilisé sur cette diversification des activités.

L’Office du Tourisme Intercommunal travaille également à l’élargissement des saisons en positionnant les événements qu’il organise sur des périodes de moindre fréquentation. Il développe notamment les activités autour du VTT et du vélo, par exemple autour du Lac du Mont Cenis.

 

Dérèglement climatique

Les risques associés aux dérèglements climatiques n’ont pas encore été identifiés.

L’exploitant des remontées mécaniques s’est engagé à suivre les recommandations de Domaine Skiable de France et a pour objectif d’atteindre un bilan carbone neutre en 2037. 

Un groupe de travail a été créé pour réfléchir à la restructuration du secteur de Termignon. Ce groupe de travail intègre l’évolution du climat.

 

Aménagement

 
Le Plan Local d’Urbanisme est en cours de révision suite à la fusion des communes. Plusieurs évaluations environnementales et études d’impact sont en cours.
 
Un observatoire de la biodiversité a été créé en 2016 dans l’objectif d’être utilisé comme outil d’aide à la décision pour les projets d’aménagement.
Le Schéma de Cohérence Territoriale a été validé en 2020 et il est restrictif en matière de nouveaux lits touristiques.
La commune souhaite tout de même développer des lotissements pour faciliter l’installation à l’année. Les PLU en vigueur sur les différentes communes déléguées favorisent les bâtiments historiques et leur réhabilitation.
 
Les campagnes de terrain réalisées dans le cadre de l’observatoire de la biodiversité intègrent un volet paysage dans le but d’assurer l’intégration paysagère des nouvelles infrastructures.
 

Promotion et communication

L’Office du Tourisme Intercommunal relaie  les actions en faveur de la transition écologique sur les plateformes digitales. Cependant, il n’y a pas de plan de communication pour valoriser l’engagement de la destination en matière de développement durable et pour valoriser les acteurs du territoire qui œuvrent en faveur de la transition écologique.

 

ÉCONOMIE LOCALE

Suivi économique

L’Office du Tourisme Intercommunal et la CCHMV ont toutefois inscrit un observatoire des tendances de la consommation au sein de leur stratégie. La destination a connaissance des contributions directes et indirectes du tourisme à l’économie.

 

Condition de travail équitable

L’Office du Tourisme Intercommunal et l’exploitant des remontées mécaniques favorisent les perspectives locales de carrière, la transversalité et la polyvalence des employés, dès que cela est possible. La fusion des communes entraîne une réflexion sur le fonctionnement des services.

Il n’y a pas de politique spécifique d’embauche des personnes en situation de handicap mais certains postes peuvent être aménagés pour les personnes en situation de handicap. 

Il n’y a pas d’action particulière pour faciliter l’intégration des saisonniers.

Quelques logements sont mis à disposition des saisonniers à tarifs réduits. Un comité d’entreprise offre des avantages aux saisonniers employés de l’exploitant des remontées mécaniques.

Soutien aux initiatives durables 

La commune soutient financièrement et techniquement les associations de la destination même s’il n’y a pas de démarche pro-active pour inciter les associations à travailler ensemble, pour le moment.

La destination n’a pas établi de liste des acteurs économiques engagés et n’a pas mis en place d’action spécifique pour encourager l’implication des vacanciers sur la destination.

Économie locale 

La commune nouvelle de Val Cenis, la CCHMV et la SEM de Val Cenis entretiennent d’étroites relations avec les agriculteurs via le groupement intercommunal de développement agricole. De nombreuses actions permettent de valoriser et soutenir l’agriculture, comme par exemple le programme LEADER au sein de la commune déléguée de Bramans.

La destination soutient également la sylviculture en lien avec l’Office National des Forêts. Une filière de valorisation du bois communal a été mise en place, malgré l’état des forêts (mitraillage).
La destination souhaite développer des sentiers touristiques en forêt.

Les artisans locaux sont valorisés à l’occasion d’un salon annuel organisé à Modane.

L’Office du tourisme a engagé un travail sur les achats responsables.

SOCIAL & CULTUREL

Patrimoine culturel et naturel

De nombreuses associations de sauvegarde du patrimoine œuvrent au sein de la destination pour la rénovation et la valorisation des sites culturels. De plus, la destination a une connaissance fine de son patrimoine bâti historique et archéologique.

Dans le cadre du Schéma de Cohérence Territoriale, la destination a rédigé un projet de valorisation des forts de la Turra.

Elle a également une bonne connaissance des sites naturels et travaille en collaboration avec les gestionnaires de son territoire, notamment avec le Parc de la Vanoise.

Éducation interne

Un Conseil municipal des jeunes a vu le jour en juin 2020, et a déjà porté plusieurs actions.

Les écoles travaillent avec des partenaires pour mener des actions de sensibilisation auprès des jeunes.

La restauration collective s’approvisionne en circuit court pour certains produits, et des repas sont réservés pour les personnes âgées. 

Un briefing de début de saison rappelant les éco-gestes est réalisé auprès des saisonniers par l’Office du tourisme et l’exploitant des remontées mécaniques. 

Un ramassage de déchets est co-organisé par le Club des sports et l’exploitant des remontées mécaniques.

Sensibilisation des visiteurs

 
Des animations portant sur la nature et l’environnement sont organisées et relayées par l’Office du Tourisme Intercommunal. De nombreuses animations natures sont proposées en cœur de Parc, par le Parc de la Vanoise.
 
Pour chaque événement organisé par l’Office du Tourisme Intercommunal, une attention particulière est portée sur les éco-gestes.

Famille

 
La destination ne bénéficie plus du label Famille Plus depuis 2010. Cependant, elle maintient un accueil et des services de qualité pour favoriser le tourisme familial.
 
Différents services et animations sont proposés aux familles, dont la Maison des Enfants, qui montre un engagement pour la transition écologique. Des tarifs réduits sont proposés aux familles, et l’exploitant des remontées mécaniques a mis en place un système de tarification par anticipation, ce qui permet des tarifs plus accessibles pour les visiteurs.

Accéssibilité – Handicap

L’ensemble des bâtiments communaux est accessible aux personnes à mobilité réduite.

Trois types de handicaps sont pris en compte au sein de la destination. Un établissement est labellisé Tourisme et Handicap. De nombreuses offres de loisirs, ainsi que des services sont proposés aux personnes en situation de handicap.

ENVIRONNEMENT & RESSOURCES NATURELLES

Risques pour l’environnement

Val Cenis a une bonne connaissance des risques naturels afférents à son territoire grâce à un Plan de Prévention des Risques. L’observatoire de la biodiversité est alimenté chaque année par des campagnes de terrain, permettant ainsi d’améliorer les connaissances sur les espèces locales. La destination souhaite vulgariser les données de cet observatoire pour les partager avec le grand public.
Des actions de valorisation de la faune et la flore sont menées par le Parc de la Vanoise.

La Communauté de Communes Haute Maurienne Vanoise, la commune et la SEM de Val Cenis sont engagés dans le programme SMART Altitude.

Énergie

La commune n’a pas de suivi particulier des consommations énergétiques des bâtiments. La priorité a été donnée à la rénovation de l’éclairage public. Pour cela un programme de rénovation a été défini et validé pour une durée de 4 ans. 

L’exploitant des remontées mécaniques a enclenché des actions de réduction de sa consommation notamment grâce au logiciel Aten Altitude. 

Il n’y a pas d’analyse des opportunités en matière de production énergétique renouvelable.

Gestion de l’eau potable et neige de culture

Il n’y a pas de politique d’économie d’eau sur la destination, cependant cette dernière a installé de « petits » équipements permettant de réduire la consommation dans les bâtiments. Une réflexion a été menée sur l’utilisation des eaux de pluie. 

Le rendement AEP moyen est inférieur à 75%, cependant ce taux varie de manière importante en fonction de la commune déléguée concernée. 

Un Schéma directeur d’aménagement et de gestion des eaux (SDAGE) est en place sur la destination. Le réseau d’enneigeurs est approvisionné par deux sources. Les plans de damage et d’enneigement sont coordonnés et les dameuses sont équipées du système Leica pour optimiser le damage et la production de neige de culture.

Gestion des eaux usées

Un zonage de l’assainissement collectif et non collectif a déjà été réalisé.
Trois stations d’épuration sont en service au sein de la destination et sont conformes aux directives ERU. Le dernier rapport date de juin 2021. La séparation des eaux pluviales est effective à 65%. Les boues sont valorisées sur des terres agricoles à l’entrée de la Maurienne.

Mobilité douce 

L’accès à la destination est possible en intermodalité (train + bus), et en bus au départ de Modane. Des offres touristiques incluent les transports en commun. Dans le cadre de la révision du Plan Local d’Urbanisme, la destination souhaite améliorer les déplacements actifs, bien que de nombreuses actions sont déjà engagées. La CCHMV est très engagée sur les questions de mobilité douce. Pour l’instant, il n’y a pas de plan de déplacement interne au sein des trois structures clés.

Déchets

La gestion et la collecte des déchets sont de la compétence de la CCHMV, déléguée au SIRTOM de Maurienne. Les collectes se font en partie via des points d’apport volontaire. Le tri interne est réalisé en conformité avec les instructions du SIRTOM.