LES ACTIONS MENEES VAL D’ISERE

Val d’Isère

département (73)

                  badge-drapeau-france

S’y rendre en mobilité douce

Bourg Saint Maurice (25km)

Informations générales

35 050 lits touristiques

1640 habitants

1850m à 3583m

Val d’Isère Tourisme
Place Jacques Mouflier
BP 228 – 73 155 Val d’Isère cedex

+ 33 479 06 06 60

GOUVERNANCE & DESTINATION

Destination durable 

À ce jour, la stratégie de transition écologique et le plan d’action de la destination sont en cours d’élaboration. Ils se déclinent selon trois axes. Les membres de la commission Développement Durable, du Lab DD et du comité de pilotage ont été définis. Ces entités auront pour rôle d’animer et suivre la transition écologique du territoire. La procédure de suivi sera définie à la suite de l’atelier de restitution Flocon Vert. La destination a créé plusieurs commissions pour favoriser la participation citoyenne, dont l’une d’elles est  d’assurer que le travail des élus soit éthique. L’exploitant des remontées mécaniques est engagé dans la  certification ISO 9 001 et a construit une stratégie RSE intitulée CAP RSE durant l’année 22.

Diversification

La municipalité souhaite développer la vie de village de Val d’Isère et l’attractivité de la destination sur les quatre saisons. Pour cela elle souhaite prolonger l’ouverture des remontées mécaniques et diversifier les activités d’été et les investissements. Les remontées mécaniques quant à elles, soutiennent cette diversification et souhaitent également diversifier leur activité l’été et leur offre l’hiver.

Dérèglement climatique

La destination a connaissance des risques d’avalanche grâce à des prélèvements et des études sur  l’enneigement. Les remontées mécaniques font partie de la Compagnie du Mont Blanc qui travaille avec  l’IRSTEA sur les projections en matière de suivi climatique. La sobriété carbone intramuros est un enjeu pour  la destination pour cela la destination à engager des premières actions. Les acteurs clés n’ont pas réalisé de  bilan carbone. La destination n’a pas de processus en cas de manque de neige. Elle doit faire face à  l’affluence des visiteurs lorsque les destinations de basses altitudes subissent des phénomènes de manque  de neige. Elle observe des précipitations et des changements d’enneigement.

Aménagement

Le Plan local d’urbanisme date de 2016 et est en cours de révision depuis 2018. Deux Plan d’Aménagement  et de Développement Durable sont à prendre en compte sur la destination du fait de l’arrêt de la révision du  PLU. Le PADD de 2020 reflète les objectifs de développement durable de la destination. Plusieurs projets  structurants sont portés par la destination : gare routière, restructuration de la piscine, changement de la  télécabine du vallon de l’Iseran et une retenue collinaire. La destination a plusieurs projets de rénovation des  logements et d’accession à la propriété. L’intégration paysagère des constructions, du domaine skiable et de  la publicité fait l’objet d’une attention particulière.

Promotion et communication

La destination mène une enquête de satisfaction client, qui intègre des questions de transition écologique.  Cette enquête est diffusée auprès des acteurs économiques de la destination. Elle a réorienté sa stratégie  marketing vers les moyen-courriers. Elle souhaite développer un site internet éco-conçu. La destination  communique peu sur son engagement dans la transition écologique et met en avant les acteurs économiques engagés lorsque cela est possible.
 

ÉCONOMIE LOCALE

Suivi économique

La destination a une connaissance des contributions économiques du tourisme sur le territoire via l’enquête  G2A et via les flux visiteurs avec Orange. Les résultats sont communiqués aux acteurs économiques. Ces  derniers sont sollicités pour améliorer le cahier des charges de cette étude. Il n’y a pas d’indicateurs sur le  tourisme durable dans ces études.

Condition de travail équitable

La destination privilégie l’évolution de carrière de ses salariés ou les passerelles entre différents postes. Afin  d’accompagner la montée en compétence de leurs salariés, l’Office du tourisme et les Remontées  Mécaniques mettent en place des plans de formation. Un plan de formation et des fiches de poste sont en  cours de structuration au sein de la commune. La transversalité et la polyvalence sont facilitées par des  formations. La destination n’a pas encore engagé d’action sur le handicap au travail. La sécurité au travail fait  l’objet d’une réflexion. La destination s’appuie sur l’association Vie Val d’IS pour accompagner les travailleurs  saisonniers ou permanents sur la destination. Les actions de cette association sont à souligner et sont un  véritable atout pour la destination. 

Soutien aux initiatives durables 

Environ 30 associations sont présentes sur la destination de Val d’Isère. Celles-ci sont soutenues  financièrement, matériellement et techniquement par la commune. Un service culture a été créé en 2019  avec pour objectif de fédérer les associations et faciliter la co-construction d’actions. La destination a une  connaissance informelle des acteurs économiques engagés. Les vacanciers sont peu inviter à contribuer aux  initiatives éco-solidaires. 

Économie locale 

Peu d’informations ont été recueillies concernant le soutien à l’agriculture et au circuit court. Deux agriculteurs  sont présents sur le territoire et un service de livraison de panier de légumes est proposé par l’association Vie  Val d’IS. Un projet de reforestation et de gestion de plantation est en cours de construction. La forêt est gérée par l’Office National des forêts. La consommation alternative est facilitée par la présence d’un magasin de location de vêtements de ski et une friperie. La commande publique responsable est en cours de  formalisation. Des actions engagées ont déjà été initiées sur ce sujet notamment lors du renouvellement des Délégations de Services Publiques.

SOCIAL & CULTUREL

Patrimoine culturel et naturel 

Le service archive et patrimoine à 4 volets d’activité :  – la conservation et la gestion du patrimoine, la destination a une bonne connaissance de son patrimoine et  de son état de conservation. Il n’y a pas de programme d’investissement pluriannuel.  – la valorisation du patrimoine et de l’histoire de Val d’Isère, en lien avec la SEM, les accompagnateurs en  montagne et la Fondation Action Culturelle Internationale en Montagne.  – La gestion du système documentaire   – Financement des activités culturelles

Éducation interne

Plusieurs sites naturels sont présents sur la destination, dont le Parc National de la Vanoise. Quelques actions sont menées en partenariat avec le Parc. La destination souhaite augmenter les actions menées en  partenariat avec le parc.

Sensibilisation des visiteurs

L’école primaire est engagée dans le label E3D. Les enseignants sensibilisent les enfants aux éco-gestes. Un  poulailler a été mis en place au sein de l’école. La restauration collective et la cuisine centrale proposent 25%  de produits bio et/ou locaux. Ces structures se sont engagées dans la démarche Mon Restau Responsable. Il  n’y a pas de formation à la transition écologique et ou à la démarche de transition de Val d’Isère. Des formations écoresponsables spécifiques aux postes sont proposées. Les éco-gestes sont rappelés lors du pot  d’accueil des salariés. La SEM offre une demi-journée de bénévolat durant la journée de l’environnement aux  salariés. L’association Vie Val d’Is porte un ramassage de déchets sauvages exemplaire. La commune et les  remontées mécaniques soutiennent ce ramassage le jour J, mais ne sont pas co-organisatrices.
Peu d’informations ont été recueillies concernant les animations environnementales et de sensibilisation aux  changements climatiques. Une charte éco-évènement devait être créée en 2021 par l’association Vie Val d’IS.  Sur chaque évènement des éco-gestes sont mis en place. La SEM s’engage dans la norme ISO 20 121.

Famille

La destination est labellisée Famille Plus depuis 2009. Elle propose de nombreux services et animations à destination des Familles. Les enfants sont sensibilisés aux éco-gestes et des animations nature leur sont  proposées. Un jardin et un composteur permettent de sensibiliser les enfants. Durant la période Covid la destination a proposé des “vacances apprenantes” et souhaite maintenir cette offre. Les familles bénéficient de tarifs adaptés. 

Accéssibilité – Handicap

La destination a réalisé un diagnostic de l’accessibilité des bâtiments aux personnes en situation de handicap. Les travaux vont être planifiés et budgétés. Le principal handicap pris en compte est le handicap moteur. La  destination travaille avec l’association handisport sur ces questions. Il n’a pas été fait mention d’établissement  pouvant accueillir des personnes en situation de handicap sur la destination. Des tarifs réduits facilitent  l’accès des personnes handicapées aux services et aux loisirs sur la destination.

ENVIRONNEMENT & RESSOURCES NATURELLES

Risques pour l’environnement

Les risques environnementaux sont un enjeu pour la destination. Ces risques sont identifiés dans un Plan de  Prévention des Risques Naturels prenant en compte les risques avalanche. La destination a une connaissance fine de la biodiversité sur son territoire grâce aux différentes études d’impact, l’observatoire de la biodiversité de la STVI et au Parc National de la Vanoise. La régie, la STVI, la commune et le PNV portent un projet de formation et de sensibilisation des salariés à la faune. Des zones de protection sont présentes sur le territoire.

Énergie

La destination avait un suivi des consommations énergétiques des bâtiments. Les travaux d’amélioration sont  réalisés au fur et à mesure. La STVI suit ces consommations énergétiques. Elle a souscrit un contrat d’énergie 100% vert et mène des actions de réduction de sa consommation bien qu’elle ne se soit pas fixée  d’objectif de réduction. La consommation énergétique des bâtiments touristiques fait également l’objet d’un suivi et d’une optimisation des consommations. Les acteurs économiques et les particuliers ne sont pas incités à réduire leur consommation énergétique. Une étude est en cours sur l’optimisation de l’éclairage public. La destination souhaite soutenir l’installation de panneaux photovoltaïques et à 2 projets de production hydro-électrique.  

Gestion de l’eau potable et neige de culture

En terme de quantité, il n’y a pas de débit réserver pour l’eau potable ou pour la neige de culture, durant la haute saison et à terme, les usagers sont donc sur le fil du rasoir. L’eau pour la neige de culture étant basée sur le surplus de l’eau potable.

Gestion des eaux usées

La collecte des eaux usées a été transférée à la Communauté de Communes Haute Tarentaise. Le système d’assainissement fait l’objet d’un projet de réfection du grand collecteur et la surveillance du réseau est réalisée manuellement. Il n’y a pas de SPANC sur la destination, car il n’y a qu’une installation d’assainissement individuelle. La Station d’épuration doit faire l’objet de rénovation afin d’être aux normes. Les boues d’assainissement sont épandues via un plan d’épandage. Il reste 12 % de réseau unitaire sur le territoire.  

Mobilité douce

Il n’y a pas de diagnostic des déplacements sur la destination. Il est possible de rejoindre la destination en  train et bus, cependant la destination indique que les horaires des bus ne sont pas optimum. La destination  propose un service de navettes gratuites permettant de se déplacer sur la destination ainsi qu’entre Val d’Isère et Tignes. Le covoiturage est facilité sur la destination. Des vélos à assistance électrique sont loués à 1€ l’été ainsi que des trottinettes électriques de juin à octobre.

Déchets

La collecte des déchets est de la compétence de la Communauté de Communes et le traitement de la compétence de Savoie Déchets. Le tri sélectif est opérationnel et se fait par apport volontaire. Des actions de sensibilisation sont réalisées pour tous les publics et en particulier à destination des acteurs économiques. Le tri interne est mis en place au sein des remontées mécaniques. Une réflexion est en cours au sein de la  commune et de l’Office du Tourisme sur la réduction des déchets à la source. Une collecte des encombrants est réalisée par la commune et une déchetterie est à proximité. Trois sites de compostage sont animés par des référents citoyens.